Test
Download document

MAUROIS, André

Climats

Odile

…..

Qui donc a dit, qu'entre homme et femme, c'est souvent une phrase naïve et presque sotte, dite par la femme, qui donne à l'homme l'invincible envie de baiser cette bouche enfantine, tandis que pour la femme souvent c'est au moment où l'homme est le plus grave et le plus durement logique qu'elle l'aime, elle, le plus fort ? Peut-être était-ce vrai d 'Odile et de moi-même. En tout cas je sais que lorsqu'elle murmurait d'un ton suppliant "Arrêtons-nous" en passant devant quelque boutique de fausse bijouterie, je ne critiquais pas, je ne regrettais pas, je pensais seulement : "Comme je l'aime", et j'entendais avec une force croissante, ce thème du Chevalier protecteur, du dévouement jusqu'à la mort qui avait accompagné pour moi depuis l'enfance l'idée de l'amour véritable. Ce thème, tout en moi le reprenait alors. Comme dans un orchestre une flûte isolée, esquissant une courte phrase, semble éveiller de proche en proche les violons, puis les violoncelles, puis les cuivres jusqu'à ce qu'une énorme vague rythmée vienne déferler sur la salle, ainsi la fleur cueillie, le parfum des glycines, les églises blanches et noires, Botticelli et Michel-Ange, se joignaient tour à tour au choeur formidable qui disait le bonheur d'aimer Odile et de protéger, contre un invisible ennemi, sa parfaite et fragile beauté.

…..