Test
Download document

JACCOTTET, Philippe

J’ai longtemps désiré l’aurore

J'ai longtemps désiré l'aurore

mais je ne soutiens pas la vue des plaies.

Quand grandirai-je enfin?

J'ai vu la chose nacrée

Fallait-il fermer les yeux?

Si je me suis égaré

conduisez-moi maintenant

heures pleines de poussière

Peut-être en mêlant peu à peu

la peine avec la lumière

avancerai-je d'un pas?

A l'école ignorée

apprendre le chemin qui passe

par le plus long et le pire.