Test
Download document

SAINT-SIMON, Claude Henri de

Lettres d'un habitant de Genève à ses contemporains

…..

... Jusqu'à présent, les gens riches n'ont guère eu d'autres occupations que celle de vous commander, forcez-les à vous éclairer et à vous instruire ; ils font travailler vos bras pour eux, faites travailler leurs têtes pour-vous...

... Mes amis, nous sommes des corps organisés ; c'est en considérant comme phénomènes physiologiques nos relations sociales que j'ai conçu le projet que je vous présente, et c'est par des considérations puisées dans le système que j'emploie pour lier les faits physiologiques que je vais vous démontrer la bonté du projet que je vous présente.

Un fait constaté par une longue série d'observations, c'est que chaque homme éprouve à un degré plus ou moins vif le désir de dominer tous les autres hommes. Une chose claire par le raisonnement, c'est que tout homme qui n'est pas isolé se trouve actif et passif en domination dans ses relations avec les autres, et je vous engage à faire usage de la petite portion de domination que vous exercez sur les gens riches... Mais avant que d'aller plus loin il faut que j'examine avec vous une chose qui vous chagrine beaucoup : vous dites, nous sommes dix fois, vingt fois, cent fois plus nombreux que les propriétaires, et cependant les propriétaires exercent sur nous une domination bien plus grande que celle que nous exerçons sur eux.

... La suppression des privilèges de naissance a exigé des efforts qui avaient rompu les liens de l'organisation ancienne, et n'a point été un obstacle à la réorganisation sociale...

... Les premiers besoins de la vie sont les plus impérieux ; les non-propriétaires ne peuvent les satisfaire qu'incomplètement. Un physiologiste voit clairement que leur désir le plus constant doit être celui de la diminution de l'impôt, ou de l'augmentation de salaire...

Ouvrez une souscription devant le tombeau de Newton, souscrivez tous indistinctement pour la somme que vous voudrez.

Que chaque souscripteur nomme trois mathématiciens, trois physiciens, trois chimistes, trois physiologistes, trois littérateurs, trois peintres, trois musiciens.

Renouvelez tous les ans la souscription, ainsi que la nomination, mais laissez à chacun la liberté illimitée de renommer les mêmes personnes.

Exigez de ceux que vous nommerez qu'ils ne reçoivent ni places, ni honneurs, ni argent d'aucune fraction de vous...


Je crois que toutes les classes de la société se trouveraient bien dans cette organisation : le pouvoir spirituel entre les mains des savants ; le pouvoir temporel entre les mains des propriétaires ; le pouvoir de nommer ceux appelés à remplir les fonctions de grands chefs de l'humanité, entre les mains de tout le monde  ; pour salaire aux gouvernants, la considération...

... J'ai entendu ces paroles : Que l'humanité travaille à se perfectionner dans la connaissance du bien et du mal, et j'améliorerai son sort; un jour viendra que je ferai de la terre un paradis.

... La réunion des vingt-un élus de l'humanité prendra le nom de conseil de Newton ; le conseil de Newton me représentera sur la terre ; il partagera l'humanité en quatre divisions, qui s'appelleront Anglaise, Française, Allemande, Italienne ; chacune de ces divisions aura un conseil composé de même que le conseil en chef. Tout homme, quelque partie du globe qu'il habite, s'attachera à une de ces divisions et souscrira pour le conseil en chef et pour celui de la division.

LES FEMMES SERONT ADMISES À SOUSCRIRE; ELLES POURRONT ÊTRE NOMMÉES.

Chaque conseil fera bâtir un temple qui contiendra un mausolée en honneur de Newton.

... Dans les environs du temple, il sera bâti des laboratoires, des ateliers et un collège ; tout le luxe sera réservé pour le temple ; les laboratoires, les ateliers, le collège, les logements des membres du conseil et ceux destinés à recevoir les députations des autres conseils seront construits et décorés dans un mode simple.

... TOUS LES HOMMES TRAVAILLERONT ; ils se regarderont tous comme des ouvriers attachés à un atelier...

... Tous les conseils de Newton respecteront la ligne de démarcation qui sépare le pouvoir spirituel du pouvoir temporel.

... L'obligation est imposée à chacun de donner constamment à ses forces personnelles une direction utile à l'humanité ; les bras du pauvre continueront à nourrir le riche, mais le riche reçoit le commandement de faire travailler sa cervelle, et si sa cervelle n'est pas propre au travail, il sera bien obligé de faire travailler ses bras ; car Newton ne laissera sûrement pas sur cette planète, une des plus voisines du soleil, des ouvriers volontairement inutiles dans l'atelier.

Nous ne verrons plus la religion avoir pour ministres des hommes pourvus du droit de nommer les chefs de l'humanité ; ce seront tous les fidèles qui nommeront leurs guides, et les qualités auxquelles ils reconnaîtront ceux que Dieu a appelés à le représenter ne seront plus d'insignifiantes vertus, telles que la chasteté et la continence ; ce seront les talents, ce sera le plus haut degré de talents.

... Je compte vous écrire une lettre dans laquelle j'envisagerai la religion comme une invention humaine, que je considérerai comme étant la seule nature d'institution politique qui tende à l'organisation générale de l'humanité.