Test
Download document

REZVANI, Serge


J'ai la mémoire qui flanche

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Comme il était très musicien

Il jouait beaucoup des mains

Tout entre nous a commencé

Par un très long baiser

Sur la veine bleutée du poignet

Un long baiser sans fin.

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Quel pouvait être son prénom

Et quel était son nom

Il s'appelait Je l'appelais

Comment l'appelait-t-on?

Pourtant c'est fou ce que j'aimais

L'appeler par son nom.

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

De quelle couleur étaient ses yeux?

J'crois pas qu'ils étaient bleus.

Etaient-ils verts, étaient-ils gris?

Etaient-ils vert de gris?

Ou changeaient-ils tout l'temps de couleur

Pour un non pour un oui?

J'ai la mémoire qui flanche

Je me souviens plus très bien

Voilà qu'après toutes ces nuits blanches

Il ne reste plus rien

Rien qu'un petit air

Qu'il sifflotait

Chaque jour en se rasant

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Habitait-il ce vieil hôtel

Bourré de musiciens

Pendant qu'il me pendant que je

Pendant qu'on faisait la fête

Tous ces saxos, ces clarinettes

Qui me tournaient la tête.

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Lequel de nous deux s'est lassé

De l'autre le premier?

Etait-ce moi? Etait-ce lui?

Etait-ce donc moi ou lui?

Tout c'que je sais c'est que depuis

Je n'sais plus qui je suis

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Voilà qu'après toutes ces nuits blanches

Il me reste plus rien

Rien qu'un petit air qu'il sifflotait

Chaque jour en se rasant