Test
Download document

LOUIS XIV



Mémoires pour l'instruction du dauphin

…..
Toute puissance, toute autorité résident dans la main du roi et il ne peut y en avoir d’autre dans le royaume que celle qu’il y établit. Tout ce qui se trouve dans l’étendue de nos Etats, de quelque nature que ce soit, nous appartient. Les rois sont seigneurs absolus. (…)

Celui qui a donné des rois aux hommes a voulu qu’on les respectât comme ses lieutenants, se réservant à Lui seul le droit d’examiner leur conduite. Sa volonté est que quiconque est né sujet obéisse sans discernement (…) Quelque mauvais que puisse être un prince, la révolte de ses sujets est toujours infiniment criminelle.
…..
Il nomme des personnes pour des postes précis et les nomme pour leur qualité mais pas seulement. Il choisit des hommes de confiances tel un archevêque, un chancelier. Il leur attribue leur poste « d’origine «, le chancelier étant à la justice, la religion étant confiée à l’archevêque de Toulouse par exemple. Il choisit des hommes dans lesquels il a pleinement confiance comme son confesseur.

Il tient également à avoir une place dans la justice. Il dit « assister quelques fois au Conseil des parties «, l.67. Il semble être important pour le roi de connaitre les personnes qui rendent la justice entre particuliers. Sa présence, dit-il, les redonnent entièrement à leur devoir.

Enfin, pour les affaires de grande importance, il ne les confie non pas à un ministre mais à trois. Il délègue légèrement car ces affaires demandent plus de temps et sont plus importantes. Il utilise pour cela Le Tellier, Fouquet et Lionne. Il précise qu’il a choisit ces personnes non pas parce qu’elles sont les meilleures mais parce que l’important est qu’elles ne prennent pas la place du roi sur la scène politique. Le roi souhaite « établir [s]a propre réputation « (l.78). il veut que la France sache que le roi ne partage pas son pouvoir et que les personnes à son service n’auront que les places que le roi leur accordera.

…..