Test
Download document

MAROT, Clément


Je suis aimé de la plus belle

Je suis aimé de la plus belle

Qui soit vivant dessous les cieux :

Encontre tous faux envieux

Je la soutiendrai être telle.

Si Cupido doux et rebelle

Avait débandé ses deux yeux,

Pour voir son maintien gracieux,

Je crois qu'amoureux serait d'elle.

Vénus, la Déesse immortelle,

Tu as fait mon coeur bien heureux,

De l'avoir fait être amoureux

D'une si noble Damoiselle.


De soi-même

Plus ne suis ce que j'ai été,

Et ne le saurais jamais être.

Mon beau printemps et mon été

Ont fait le saut par la fenêtre.

Amour, tu as été mon maître,

Je t'ai servi sur tous les Dieux.

Ah si je pouvais deux fois naître,

Comme je te servirais mieux !