Test
Download document

LESAGE, Alain-René



Gil Blas

…..
Parmi les femmes de ma maîtresse, il y en avait une qu’on appelât Porcie. Outre qu’elle était jeune et belle, je la trouvai d’un si bon caractère, que je m’y attachai sans savoir qu’il me faudrait disputer son cœur. Le secrétaire de la marquise, homme fier et jaloux, était épris de ma belle. Il ne s’aperçut pas plus tôt de mon amour, que, sans chercher à s’éclaircir de quel œil Porcie me voyait, il résolut de se battre avec moi. Pour cet effet, il me donna rendez-vous un matin dans un endroit écarté. Comme c’était un petit homme qui m’arrivait à peine aux épaules, et qui me paraissait très faible, je ne le crus pas un rival fort dangereux. Je me rendis avec confiance au lieu où il m’avait appelé. Je comptais bien de remporter une victoire aisée, et de m’en faire un mérite auprès de Porcie ; mais l’événement ne répondit point à mon attente. Le petit secrétaire, qui avait deux ou trois ans de salle, me désarma comme un enfant, et, me présentant la pointe de son épée. Prépare-toi, me dit-il, à recevoir le coup de la mort, ou bien donne-moi ta parole d’honneur que tu sortiras aujourd’hui de chez la marquise de Chaves, et que tu ne penseras plus à Porcie. Je lui fis cette promesse, et je la tins sans répugnance. Je me faisais une peine de paraître devant les domestiques de notre hôtel après avoir été vaincu, et surtout devant la belle Hélène qui avait fait le sujet de notre combat. Je ne retournai au logis que pour y prendre tout ce que j’avais de nippes et d’argent, et, dès le même jour, je marchai vers Tolède, la bourse assez bien garnie, et le dos chargé d’un paquet composé de toutes mes hardes. Quoique je ne me fusse point engagé à quitter le séjour de Madrid, je jugeai à propos de m’en écarter, du moins pour quelques années. je formai la résolution de parcourir l’Espagne et de m’arrêter de ville en ville. L’argent que j’ai, disais-je, me mènera loin. Je ne le dépenserai pas indiscrètement. Et quand je n’en aurai plus, je me remettrai à servir. Un garçon fait comme je suis trouvera des conditions de reste, quand il lui plaira d’en chercher.

…..