Test
Download document

RODENBACH, Georges


Béguinage flamand II

Cependant quand le soir douloureux est défunt,

La cloche lentement les appelle à complies

Comme si leur prière était le seul parfum

Qui pût consoler Dieu dans ses mélancolies !


Tout est doux, tout est calme au milieu de l'enclos ;

Aux offices du soir la cloche les exhorte,

Et chacune s'y rend, mains jointes, les yeux clos,

Avec des glissements de cygne dans l'eau morte.


Elles mettent un voile à longs plis ; le secret

De leur âme s'épanche à la lueur des cierges,

Et, quand passe un vieux prêtre en étole, on croirait

Voir le Seigneur marcher dans un Jardin de Vierges !