Test
Download document

QUENEAU, Raymond


Pour un art poétique


Prenez un mot prenez en deux

Faites les cuir’ comme des oeufs

Prenez un petit bout de sens

Puis un grand morceau d’innocence

Faites chauffer à petit feu

Au petit feu de la technique

Versez la sauce énigmatique

Saupoudrez de quelques étoiles

Poivrez et mettez les voiles

Où voulez-vous donc en venir ?



Si tu t'imagines


Si tu t'imagines

si tu t'imagines

fillette fillette

si tu t'imagines

xa va xa va xa

va durer toujours

la saison des za

la saison des za

saison des amours

ce que tu te goures

fillette fillette

ce que tu te goures

 
Si tu crois petite

si tu crois ha ha

qu'on teint de rose

ta taille de guêpes

tes mignons biceps

tes ongles d'émail

ta cuisse de nymphe 

et ton pied léger

si tu crois petite

xa va xa va xa 

va durer toujours

ce que tu te goures

fillette fillette

ce que tu te goures

les beaux jours s'en vont

les beaux jours de fête

soleils et planètes

tournent tous en rond

mais toi ma petite

tu marches tout droit

vers que tu vois pas

très sournois s'approchent

la ride véloce

la pesante graisse

le menton triplé

le muscle avachi

allons cueille cueille

les roses les roses

roses de la vie

et que leurs pétales

soient la mer étale

de tous les bonheurs

allons cueille cueille

si tu le fais pas

ce que tu te goures

fillette fillette

ce que tu te goures