Test
Download document

Le combat de la Danaé (The Battle of Québec, 27 mars 1759)


C'est le vingt-sept de mars

Sans attendre plus tard

Qu'est le départ

Bart, ce grand guerrier

Nous a tous commandés

Nous sommes partis de la France

Confiants dans la Providence

Priant Dieu de nous secourir

Dans le danger de périr


Le premier jour partant

Nous aperçûmes sous vent

Un bâtiment

Trois autres au vent de nous

Qui poussaient droit sur nous

Nous leur avons fait reconnaître

Que nous en serions les maîtres

Nous tenant tous les deux d'accord

Nous avons viré de bord


L'Anglais tout d'un courroux

Arrive au bord de nous

Et tout d'un coup

Tire un coup de canon

Sur notre pavillon

C'est son petit mât de misaine

Qui est tombé à la traîne

Et son grand mât d'artimon

Qui est tombé sur le pont.


Bart, voyant cela

Au milieu du combat

Et du tracas

En se joignant les mains

Prit le Ciel à témoin

Bart dit à son équipage

"Allons, mes enfants, courage

Faisons voir à ces Anglais

La valeur de nous, Français"


Le feu de tous côtés

Par trois vaisseaux armés

Sans relâcher

A mis hors de combat

Ce valeureux soldat

Ce fut sur le gaillard d'arrière

Qu'il tomba par en arrière

Et par un boulet de canon

Il tomba mort sur le pont


Grand Dieu, quelle misère

De voir la Danaë

Tout démâtée

Ses voiles et ses haubans

Ne battre plus au vent

Et là, grand Dieu, quelle misère

De voir d'avant à l'arrière

Cent cinquante hommes étendus

Et les autres n'en pouvant plus


Vous autres, Français, Flamands

Qui voyez nos tourments

Qui sont si grands

Apprenez la misère

Que nous avons souffert

Pour sauver l'honneur de la France

Vous, Anglais plein d'impudence

À moins de nous laisser aller

Nous auront prisonniers