Test
Download document

VION D’AUBRAY, Charles de


N’ai-je donc …

N'ai-je donc pas assez souffert

Dessous les lois de ton Empire ?

Faut-il encore que j'expire ?

Frappe, voilà mon sein ouvert.


Ton secours devait m'être offert

Depuis le temps que je soupire,

Cependant au mal qui me perd

Ta fierté devient tousjours pire.


Espères-tu que nos neveux

Voyant ta rigueur et mes feux,

Disent un jour que tu fus belle ?


Peut-être on dira seulement,

Damon aimait fidèlement,

Mais Phyllis était trop cruelle.